Avril 2004 - N°4
SommaireEditoBillet

Sujets du mois
Les Echos du Golfe
Résultats cantonales
Château de la Moutte
Citadelle de St Tropez
St Tropez webzine saint tropez
Politique
Cantonales 2004 :
SPADA VAINQUEUR CONTRE... COUVE
Arrivé largement en tête le 21 mars au premier tour des élections cantonales, Alain Spada, Conseiller Général sortant, a été réélu le 28 mars avec une avance qu'il a accentuée au second tour.

L'ancien maire de Saint-Tropez a ainsi battu en duel (le candidat du Front national n'avait pas les voix pour se maintenir au second tour) le maire actuel de Cavalaire, Louis Foucher, qui gardera un souvenir cuisant de cette confrontation. Non pas que la campagne électorale fut dure, à vrai dire il n'y eut pas de campagne du tout, mais parce que les petits amis de Louis Foucher lui ont réservé entre les deux tours, un troisième tour à leur façon, qui restera dans les annales, navrantes, du canton de Saint-Tropez.

Alain Spada était, comme il en a l'habitude, un candidat « sans étiquette » qui n'a de cesse de se réclamer, tout le temps, toute l'année, comme faisant partie de la majorité départementale de droite. Or, cette majorité est très largement UMP, et son président, Horace Lanfranchi, plutôt UDF mais ralliée à l'UMP comme Hubert Falco, est élu au poste suprême avec les voix des conseillers généraux UMP. Normal.

Toujours est-il qu'entre les deux tours de ces élections cantonales, le quotidien Var-Matin a titré à la « une » : « Spada candidat unique de la majorité départementale ». Une erreur ? Non, un coup de poignard entre les omoplates de Louis Foucher qui mettra du temps à le digérer. Diable, qu'avait fait le maire de Cavalaire pour susciter tant de haine de la part du président du Conseil Général ? Rien, et au vrai ils ne se connaissent pratiquement pas. Il faut donc regarder dans la périphérie du candidat.

Pas besoin d'être visionnaire pour tourner son regard vers le député-maire UMP de Saint-Tropez, Jean-Michel Couve, dont Louis Foucher était le candidat, par ailleurs soutenu, à la demande de J.M.Couve, par six maires UMP sur les sept communes du canton.

C'était sans compter avec la vindicte d'Horace Lanfranchi.

L'affaire remonte à la mi-février lorsque le service de communication du député-maire, également président du conseil d'administration de l'hôpital, s'était chargé
H
des invitations pour l'inauguration du nouveau Pôle de Santé. Que s'est il passé exactement ? Pour l'heure, tout le monde a perdu sa langue, mais il semblerait qu'aucune invitation ne soit parvenue au président Lanfranchi, pourtant co-financier du Pôle. Ce dernier en aurait conçu une hargne profonde pour le député-maire, d'autant que ladite inauguration s'était faite en présence de Jean-François Mattéi, ministre de la Santé. L'absence du président du Conseil Général aurait pu effectivement être ressentie par le ministre, comme un désaveu (le résultat des élections régionales en France devrait cependant tempérer le ressentiment de M. Lanfranchi). Bref, les élections de mars et le soutien à Alain Spada apparaissaient comme une bonne façon de régler les comptes au plus tôt. Ce qui aurait donc donné lieu à cette trahison qui, si elle s'avère réelle, laissera assurément des traces.

Outre le fait que le contentieux, déjà insondable, entre Jean-Michel Couve et Alain Spada s'est encore un peu plus creusé, on pourra remarquer que ce genre d'action, et de réaction, d'hommes d'un certain âge, élus depuis longtemps et finalement responsables de nos destinées, se situent à un niveau consternant. Dans la logique de ces attitudes, il faut théoriquement maintenant attendre la vengeance des nouveaux floués. Et ainsi de suite... Non, décidément, ces élections de mars dans le canton de Saint-Tropez n'auront rien fait pour améliorer l'image publique des hommes politiques. Il est vrai que, depuis les romains, le mois de mars est celui de la guerre. Mais tout de même, on serait en droit de penser que, deux mille ans après, nous aurions un peu progressé...

Pierre NEMBRINI



Les Résultats

Voici les résultats du second tour des élections dans le canton de Saint-Tropez :

Inscrits : 16 779 ; Votants : 10 852 ; Exprimés : 10 148

Alain Spada (S.E.) : 6 836 voix, soit 67,36%

Louis Foucher (U.M.P.) : 3 312 voix, soit 32,64%