St Tropez saint tropez webzine
Billet
Le Poivre d'Ane

Avec l'été c'est le retour des Dupont-Durand qui font la joie des commerçants et le stress des prisonniers de la circulation automobile. Malheureusement, depuis quelques années, on observe, par surcroît, une aggravation de la courbe des crimes et de la permissivité, non seulement chez les habituels voyous mais aussi, c'est le plus surprenant, chez des gens qui, dans leur pays, ont la souplesse du manche à balai. Il ne leur viendrait pas à l'esprit de cracher sur leur trottoir, alors qu'ici, en vacances, ils se livrent à des actes que toute morale réprouve.

On retrouve déjà chez Hérodote une approche des effets des variations saisonnières sur le comportement humain et encore, chez Montesquieu, dans la fameuse théorie dite des climats, on peut lire une étude précise sur l'effet des lieux et du temps sur la formation de ces comportements.

Le paradoxe tient dans la soudaine survenance à l'intérieur même de vies robotisées, d'instants de vie qui apparaissent dans l'illusion d'une absence de contraintes faisant reculer les freins habituels de la vie de tous les jours. Les psychologues appellent cela le syndrome de « Dupont-la-joie ».

Du coup, si l'on est content de voir Durand arriver on n'est pas triste de voir Dupont repartir.

Théophraste

creation de site internet