Mars 2004 - N°3
SommaireEditoBillet

Sujets du mois

Les Echos du Golfe
Aux urnes, citoyen !
Dossier Incendies
Ramatuelle, hommage
St Tropez webzine saint tropez
LES ÉCHOS DU GOLFE
Derrière Ingrid Betancourt
Une seule commune, pour l'heure, dans le Golfe de Saint-Tropez, a apporté son
Ingrid Betancourt
soutien au collectif varois qui milite pour la libération de Ingrid Betancourt, cette pro-française, comme on le sait retenue en otage depuis deux années par une bande des mabouls colombiens : il s'agit de Cavalaire.
Le maire, Louis Foucher a même proposé à son conseil municipal d'en faire une citoyenne d'honneur. Ce qui a été fait. Un exemple à suivre.
Transports maritimes : question de volonté
Après deux années d'expérience, la compagnie des transports maritimes du golfe, la MMG, a décidé d'attendre un peu de soutien. En 2002 et 2003, cette compagnie a maintenu hors saison une liaison entre Saint-Tropez et Sainte-Maxime, pour « coller » aux souhaits des élus. Ces derniers en effet, ne cessent de dire que l'une des solutions aux embouteillages de La Foux, devrait se trouver sur la mer. Or, les paroles ne sont suivies d'aucun acte et la MMG tourne à perte. Elle a ainsi arrêté son service de novembre à février, en attendant que les mairies fassent un petit effort financier. Non pas en subventionnant une entreprise privée, ce que l'argent public ne doit pas faire, mais, par exemple, en allégeant les taxes d'accostage. Silence radio pour le moment.
Convention entre Ramatuelle et la Safer
Une convention vient d'être signée entre Ramatuelle et la Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural (SAFER), afin de préserver, autant que faire se peut, l'agriculture de la commune et, par conséquent, la beauté des paysages. La tâche principale de la Safer est de fournir à la commune une information précise sur l'état du marché foncier et d'indiquer comment agir pour que les terrains à la vente restent à usage agronomique. Il y a là, c'est vrai, un réel problème, lorsqu'on sait qu'un hectare de vignes peut valoir 10 000 € et le même hectare, à bâtir, cent fois plus.
Tourisme : tarifs prohibitifs
On y est. Ceux qui vivent du tourisme sont tellement gourmands, que les gens vont voir ailleurs. C'est l'Observatoire économique du Syndicat mixte qui le dit, selon les chiffres qu'il rassemble en permanence, au fil du temps. Ainsi, on s'aperçoit que la fréquentation des Offices de tourisme des douze communes du Golfe de Saint-Tropez, a enregistré une baisse de 30% entre 2001 et 2003. Des chiffres qui confirment que le sommet de la vague, de la bulle, 1997-2001, s'est achevée à cette date, et qu'ensuite, les commerçants ont continué sur leur lancée, sans prendre garde à la difficulté des temps nouveaux. Conséquence immédiate, les prix dans le Golfe sont estimés largement au-dessus de ce qu'ils devraient être. Et les touristes préfèrent éviter le Golfe.
Cela dit, on peut se poser la question de savoir si tout cela n'est pas voulu par les commerçants du luxe, qui prônent depuis des années la qualité plus que la quantité. La hausse des prix devenant dissuasive, il viendra moins de touristes basiques, donc les gens riches reviendront. Est-ce le bon calcul ?
Vers une communauté de communes
La mi-mars devrait voir la société Service Public 2000 remettre son rapport sur la « faisabilité » d'une communauté de communes regroupant les 12 localités du Golfe, ou une partie d'entre elles seulement, selon affinités.
Ce rapport établit un contenu à la future communauté portant sur la détermination des compétences qui pourraient lui être confiées, sachant qu'une partie de celles-ci est déjà transférée à des syndicats intercommunaux (plus de 20 dans le Golfe), tandis que d'autres compétences transférées ne sont pas réellement exercées, comme le logement ou les transports publics.
A la mi-avril, Service Public 2000 devrait remettre la dernière partie de son rapport, concernant la simulation des impacts financiers et fiscaux de la communauté, ainsi que des effets sur les syndicats intercommunaux, (notamment sur les personnes) qui devront être transférés à la communauté.
L'acte de création de la communauté de communes dans le Golfe de Saint-Tropez, pourrait intervenir au mois de juin prochain.